BAHS N'CO: LE FORUM

Ce forum est à vous, discutez de tout, de rien, mais avant tout du domaine artistique, demandez des conseils pour le chant, la tenue de scène etc...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les cordes vocales : appareil vibrateur

Aller en bas 
AuteurMessage
adminbahs
ADMIN
ADMIN
adminbahs

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 40
Localisation : Tourcoing
Discipline artistique : Chant, Musique, Mise en scène (amateur)
Date d'inscription : 17/09/2004

MessageSujet: les cordes vocales : appareil vibrateur   Dim 26 Juin - 2:28

La physiologie de la voix
Un mécanisme complexe et sophistiqué
Mécanismes et sensations
Un instrument vocal et musical
Le larynx
Les muscles du larynx


Un mécanisme complexe et sophistiqué
Comme nous l'avons déjà mentionné et ne cesserons de le répéter, le mécanisme vocal est un mécanisme complet et complexe. Complet parce qu'il engage tout le corps et complexe parce que les différentes parties du corps travaillent simultanément, mais ont des mouvements parfois contraires voire contradictoires. C'est pour cette raison qu'il est recommandé d'être le plus attentif possible aux sensations et impressions éprouvées par le chanteur.

Nous avons précédemment insisté sur la différence appréciable qu'il y a entre les sensations, les impressions et l'importance de l'attention que nous devons porter à " l'écoute " corporelle, aussi bien auditive que sensitive.

Mécanismes et sensations
Pour mieux comprendre ce que peuvent être ses sensations, il convient de se pencher attentivement sur l'anatomie de certaines parties de notre corps ainsi que sur la physiologie de ces parties.

Nous avons dit dans notre fiche précédente ce qu'est le mécanisme vocal - cette action coordonnée de divers muscles et organes. En résumé nous pouvons dire pour l'instant que ce mécanisme met en mouvement (le mouvement étant l'une des principales raisons d'être de tout mécanisme) 4 zones en particulier de notre corps :

L'abdomen
La cage thoracique
La gorge
La tête.
Nous voyons que c'est notre corps entier qui influe finalement directement ou indirectement sur le son et la voix parlée ou chantée.

Un instrument vocal et musical
C'est pour cette raison qu'il est absolument nécessaire de ne pas se focaliser sur une partie de celui-ci, mais sur l'ensemble de notre corps. Si en effet une des parties est tendue, la connexion avec le partie suivante (vice-versa) ne se fera pas. On a trop tendance à ne pas penser à notre voix comme à un instrument de musique. Un flûtiste par exemple " range " son instrument en le " démontant " en plusieurs parties séparées qu'il pose ensuite dans son étui. Il est plus à même lorsqu'il joue de la flûte de se rendre compte que ce n'est pas seulement un bout ou l'autre qui joue, mais le corps complet de l'instrument correctement assemblé, nettoyé et accordé.

Un des mécanismes le plus complexe de notre vocalité est celui du larynx. Il faut préciser avant tout que " la voix " n'a pas " d'organe " en particulier, le larynx est cette partie du corps où se séparent deux conduits ; l'un véhiculant l'air de la bouche aux poumons, l'autre servant de transit vers l'œsophage et l'appareil digestif. Le larynx est donc un organe en quelque sorte développé par l'être humain dans son désir immuable de communiquer. L'appareil vocal s'est modifié au cours des siècles pour devenir ce qu'il est. Il est probable qu'une laryngoscopie des cordes vocales d'un chanteur il y a seulement quelques milliers d'années aurait montré un appareil vocal légèrement différent. Il est certain que notre corps entier, a changé, mais certaines parties de notre corps, dont l'appareil vocal ont été une " mutation " de l'être humain qui a transformé des onomatopées en signaux codés grâce à "l'invention " du langage et de la phonation.

Le bruit est un signal sonore venant du larynx
La voix est un signal sonore déjà codifié par le cerveau.

Le larynx
Ce dernier est composé de onze cartilages, le plus volumineux étant le cartilage thyroïde communément nommé " pomme d'Adam ". Le larynx est fait de membranes, de cartilages et d'os, de muscles et de ligaments reliant les différentes pièces aux organes voisins. Il y a un certain jeu entre tous ces éléments, ce qui est très important pour le chanteur qui est amené à " jouer " avec les fluctuations de ses divers éléments.

Le larynx est donc fait :

D'un squelette cartilagineux
De muscles
D'une muqueuse
Du cartilage thyroïde
Du cartilage cricoïde
De 2 cartilages aryténoïdes.
Il est indispensable de souligner avant tout le rôle prépondérant des muscles du larynx dans le mécanisme vocal.

En effet, si nous partons du principe que les sensations ressenties par le chanteur sont importantes tant dans l'apprentissage du chant que dans la pratique du chant lui-même, nous comprenons aussi combien il est important que nous sachions le plus exactement possible l'anatomie et la fonctionnalité de ces muscles. Les sensations musculaires sont en effet les plus aisées sinon parfois les seules, à repérer et à retenir. Un muscle peut s'étirer, se gonfler, se raccourcir, se tendre ou se détendre, chose que ne peut pas faire un os (c'est pour cette raison aussi qu'il est plus impossible de " percevoir " les sensations dans les résonateurs osseux). C'est pour cette raison que nous insistons sur l'importance de la physionomie de tous les muscles qui servent au mécanisme vocal.

Les muscles du larynx
Les muscles intrinsèques et extrinsèques.
La différence entre les deux types de muscles est mince mais d'autant plus importante.
Les muscles intrinsèques : ils relient entre eux les différents cartilages à l'intérieur de l'appareil vibratoire.
Les muscles extrinsèques : relient les cartilages aux structures anatomiques environnantes.

Les muscles intrinsèques
Il y en a une paire, située au-dessus et à l'arrière de la pomme d'Adam (le cartilage thyroïde), elle va des cartilages aryténoïdes à l'intérieur du cartilage thyroïde.
Ces deux muscles thyro - aryténoïdiens sont en fait le corps des cordes vocales, ils sont aussi parfois appelés les muscles vocalis.
Au milieu de ces muscles qui vont s 'écarter ou se rapprocher pour créer le signal sonore ou laisser passer l'air, se trouve la glotte qui est en fait l'espace compris entre ces deux cordes vocales.
Les autres muscles intrinsèques peuvent modifier la position relative des cartilages ce qui change aussi la forme, la position et la tension des cordes vocales. Par exemple, le muscle cricothyroïdien détermine la hauteur du son en augmentant la tension longitudinale des cordes vocales.

Les muscles extrinsèques, eux, abaissent ou élèvent le squelette laryngé. Ils modifient l'espace entre les différents cartilages.
Ces muscles extrinsèques sont particulièrement importants parce que mal commandés, ils peuvent engendrer le fameux "serrage" du chanteur, empéchant ainsi l'air de traverser correctement les cordes vocales et ainsi de se transformer en signal sonore correct. Ces muscles permettent de maintenir le squelette entier du larynx dans une position optimale pour le chant, favorisant en outre une plus grande homogénéité vocale, en effet, le larynx descend ou monte avec les sons graves ou aigus.

_________________
Sébastien
Administrateur du Forum BAHS N'CO

Ass. BAHS N CO - T.S.A
100 rue de Lille
59200 TOURCOING


contact@bahsnco.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bahsnco.net
 
les cordes vocales : appareil vibrateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cuivres] Colonne d'air
» Les prises de son et remastérisations qui font Beurk!
» HELENE SEGARA
» Végétations ?
» Problème de hauteur de cordes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAHS N'CO: LE FORUM :: ARTISTIQUE ET TECHNIQUE :: Chant-
Sauter vers: